Le snacking, la tendance alimentaire idéale pour les boulangers! | Dossche Mills

Le snacking, la tendance alimentaire idéale pour les boulangers!

Comment répondre à cette tendance?

Le snacking, en d'autres termes la consommation d'en-cas, prend de plus en plus d'ampleur en matière de consommation de nourriture en dehors de la maison. Les moments traditionnels pendant lesquels nous consommons un repas à l'extérieur uniquement à midi ou le soir au restaurant s'estompent de plus en plus. Trente deux pour cent de toute la nourriture consommée immédiatement est achetée entre les repas. Que ce soit le matin entre 9 et 12 heures ou l'après-midi entre 14 et 17 heures.

Comment procède-t-on à l'achat d'un en-cas ?

Trois facteurs influencent la décision d'achat lorsqu'il s'agit d'acquérir un en-cas. Tout d'abord, il y a les clients qui souhaitent consommer un en-cas dans un lieu agréable où le service est de qualité. Ils choisissent de façon ciblée le lieu où ils se rendent. Ils optent pour le plaisir en tant que motivateur principal. Environ 57 % des consommateurs qui mangent un en-cas sont guidés par le plaisir.

Le deuxième plus grand groupe de consommateurs privilégie la rapidité. Ces clients disposent de peu de temps et effectuent leur achat dans un lieu qui se trouve sur leur itinéraire ou qui est connu pour la rapidité à laquelle on peut y consommer de la nourriture. Les consommateurs qui achètent un en-cas pour une question de rapidité représentent 32 %.

Un dernier groupe comprend les consommateurs qui sont guidés par une sensation de faim. Ce groupe, qui ne représente que 10 %, est le plus petit, car il est possible qu'ils aient sauté un repas. Leur réaction est plus instinctive et le lieu est le facteur auquel ils attachent le moins d'importance.

Qu'attendent les consommateurs d'un en-cas ?

D'après une étude réalisée par Foodservice Barometer, les consommateurs souhaitent avant tout acheter des en-cas frais (91 %) et sains (90 %). Les produits artisanaux (76%) et les produits locaux (76%) se partagent la troisième place. Les produits promotionnels (73 %) peuvent intensifier la motivation d'achat.

Un fait particulièrement remarquable est que le nombre de moments durant lesquels nous mangeons est certes en augmentation, mais la quantité totale de nourriture que nous consommons reste stable. Autrement dit, les portions que nous mangeons sont plus petites et nous évoluons vers une succession de moments de consommation de nourriture. Les en-cas, qui ne correspondent plus à ces traditionnelles collations malsaines, évoluent plutôt vers des produits alimentaires variés.

Quelles sont les perspectives pour la boulangerie ?

Les boulangers peuvent tirer de nombreux avantages de cette tendance au snacking. En enrichissant l'offre en produits artisanaux sains et faciles à consommer, beaucoup de clients pourront trouver leur en-cas favori en boulangerie. Une tartine artisanale délicieusement garnie constitue l'en-cas idéal. Deux tranches de pain au levain croustillant au lard et aux oignons grillés garnies d'une délicieuse omelette feront certainement saliver vos clients.

Accordez de l'importance à la teneur en sucre et en calories de votre en-cas et utilisez de l'épeautre, du seigle ou de l'avoine. Ces variétés anciennes de blé représentent l'authenticité et gagnent en popularité. Vous pouvez facilement les incorporer dans des biscuits, des cakes ou des barres de céréales. Et si vous enrichissiez votre assortiment de biscuits aux anciennes cérèales et au chocolat ? Les ventes de muesli continuent toujours de progresser. La recette de gaufres de Liège au muesli est déjà un vrai must !

Pour la frange la plus âgée de la population sans cesse croissante, les tartes et la pâtisserie constituent encore toujours l'en-cas idéal. De plus en plus de boulangers aménagent une partie de leur boulangerie en « tea room ». Où les macarons étaient auparavant le dessert de luxe qui donnait le ton, aujourd'hui, ce sont les éclairs qui prennent le relais. Grâce au vaste choix de garnissages et de glaçages, leur façonnage peut varier énormément. Une dernière tendance marquante est l'attention accrue accordée à la santé et aux produits naturels. Le beurre, le sucre et la farine sont de plus en plus souvent remplacés par de la farine d'amandes et du sucre de fleur de coco. Aujourd'hui, les desserts sont souvent plus légers et plus raffinés que par le passé. Les produits sans gluten gagnent aussi en popularité. Les crêpes au sarrasin ou les éclairs sans gluten constituent de bonnes alternatives aux délicatesses traditionnelles.

Partagez cet article via

Articles liés à l'actualité